Bienvenue sur ta nouvelle plateforme ! yohviral.fr devient pokerpro.fr

Pas d'inquiétude, rien ne change. Tes identifiants restent identiques à yohviral.fr.

à l'occasion du changement :
on organise un giveaway (+5000€ de lots)

Participer au tirage au sort

Lorsque le Check Back se passe mal

Publié il y a 11 mois par Anais Gutierrez Catégorie : Articles Poker

Typiquement, après avoir été le premier à relancer une main de force moyenne en position, de nombreux joueurs tenteront de check back pour contrôler la taille du pot. Bien sûr, si nous avons toujours des mains de force moyenne lorsque nous faisons check back dans ces spots, les adversaires s'en rendront compte et joueront ainsi contre nous par la suite. C'est pourquoi il est parfois judicieux de Check back aussi les mains très fortes, c'est-à-dire celles qui ne sont pas très rentables de protéger comme A-A sur un flop A-2-2. En faisant cela, nous nous préservons de ces temps où notre adversaire tente de nous faire sortir de notre range avec de grosses mises sur les Turns et sur les rivières. Cela dit, le fait de Check back les mains fortes peut parfois conduire à des décisions difficiles plus tard. Regardons un exemple d'une main réelle jouée récemment en ligne qui illustre un exemple d'une telle circonstance.

Checking-back le Flop, Call Turn

Dans une partie de 100NL (0,50$/1$) jouée en ligne, un reg a ouvert UTG à 3$ et un autre rég a défendu le big blind avec un call. Les tapis effectifs étaient de 100 big blinds. Le flop est venu  et ils ont check-check. À quelle fréquence le joueur under-the-gun veut-il check back ce flop ? Quand il a des rois en main, des valets en main, Q-T suited? Quelques mains de force moyenne ? Quoi d'autre ?  La plupart du temps, le joueur cherchera à parier des as, des semi-bluffs et des bluffs, et des mains à forte valeur. Il semblerait donc qu'il évalue la puissance de sa range quand il check ce flop, qui était aussi facile de C-Bet. Arrive le turn  , une brique apparente car seuls A-7 et 7 s'amélioreraient.

Forcer la situation

La carte de la river était , faisant le tableau final , et la big blind a décidé de miser à nouveau la taille du pot, cette fois à 27 $. Plus la taille de la mise est grande, plus un joueur peut avoir des bluffs, si ce joueur parie sur une gamme équilibrée. Avec une mise de la taille du pot, la big blind (si elle est équilibrée) indique qu'il va bluffer au moins une fois toutes les deux value bets. Le premier de parole peut suivre une mise de la taille du pot pour en gagner deux, alors quand il suit avec un bluff-catcher, il sera Break-even. Cette river, cependant, complète l'un des bluffs les plus évidents au turn - K-T - et des paires qui tournent d'autres bluffs K-J et J-T. Certains tirages de J-x de trèfles ont également été rajoutées. Si le joueur à la big blind est malin, il doit savoir que J-T ne peut pas battre l'ensemble des mains que le joueur UTG représente quand il suit la turn. Après tout, J-x perd toujours contre Q-x et K-K. Mais dans la pratique, beaucoup de joueurs ne le reconnaissent pas, ou ne veulent pas bluffer avec une paire en général.

Surprise, Surprise

Les choses finissent par devenir intéressantes lorsque le premier de parole réagit au pari de la big blind à la river en faisant all-in. Il semble représenter efficacement J-J qui s'obstinait à suivre à la turn, ou A-A qui attendait avec impatience son tour. Ses meilleurs bluffs ici sont T-T (qui était aussi obstiné à la turn) ou K-K, puisque ces mains bloquent K-T dans la range de la big blind. Il est logique pour le premier relanceur d'équilibrer ses mises de value avec A-A et J-J et avec T-T et d'autres bluffs, mais est-ce logique de faire all-in ici ? C'est une question intéressante, parce que UTG pourrait ne pas open aucune combinaison K-T (ou seulement les quatre combinaisons suitées), tandis que le joueur à la BB peut défendre les 16 combinaisons de K-T. De même, le relanceur initial peut continuer à miser ses quatre combinaisons K-T, ce qui signifie qu'il ne peut pas les avoir après avoir checké le flop. En d'autres termes, la big blind est plus mergé sur ce runout étant donné la séquence des actions post-flop. Cela rend le raise de la rivière dangereuse même pour A-A - elle tombera sur K-T beaucoup si elle est suivie - même s'il gagne très souvent quand il flat-call la river. Je suis sûr que beaucoup de lecteurs trouveront l'idée de simplement flat A-A face à cette action trop conservatrice - plutôt juste. Mais la logique derrière cet exemple m'amènera à la main avec laquelle le premier de parole a fait all-in - (les deux top paires). Maintenant, si A-A est un call rentable à la river, c'est sûrement la même chose pour A-Q. Dans des situations comme celle-ci, il est important de s'en tenir à un plan. Le premier raiser a ostensiblement vérifié A-Q parce qu'il était difficile pour la big blind d'avoir un lien avec le flop et d'attraper des bluffs. En attendant, il peut attraper des bluffs à la river quand il paye. Pour que cette opération soit rentable, il doit être payé par toutes les combinaisons A-J, toutes les combinaisons A-7 et toutes les combinaisons A-2, puis éviter les trois combinaisons de 2-2 et 7-7 et les 16 de K-T. En d'autres termes, UTG value bet une range plus petite que celle qui le bat.

Les leçons du Deck Deals

Cette occasion a été une occasion de découverte pour le joueur à l'UTG. Il a eu toute l'action qu'il voulait après avoir checké le flop. Puis il est allé chercher la gloire sur la river en pensant : "J'ai sous-représenté ma main." Lorsque votre adversaire pots la river, il n'a généralement pas de mains moyennes qui vont value-raise un call loose. Soit il a quelque chose de très fort, soit il bluffe. Sur ce tableau, A-Q est placé entre ces deux mains. Par conséquent, le simple fait d'appeler la river était le jeu à faire. Mais au lieu de cela, il a fait all-in, et quand son adversaire a payé, il a perdu son tapis (face à une paire de 7 en main).

Source / Traduction : https://www.pokernews.com/strategy/when-checking-back-goes-wrong-35430.htm


🎁 des cadeaux pour toi :
jusqu'à 500€ offerts pour commencer le poker

Les meilleurs sites

Logo de Bwin, un site de poker

N°1 - BWIN
(Note : 9.5/10)

Bonus de bienvenue 100% jusqu'à 100€

Jouer


Logo de PMU, un site de poker

N°2 - PMU
(Note : 9.2/10)

25€ de bonus

Jouer


Logo de Unibet, un site de poker

N°3 - Unibet
(Note : 9.0/10)

jusqu'à 500€ de Bonus sur votre 1er dépôt + vos 2 premiers tournois offerts

Jouer


Voir l'intégralité du classement

ENVIE DE GAGNER UN REVENU COMPLÉMENTAIRE AVEC LE POKER ?

POUR VOYAGER, AVOIR DU TEMPS LIBRE ET...
GAGNER PLUS

Reçois plus d'une heure de formation offerte pour tout apprendre gratuitement

Oui, je veux apprendre
Poker : Comment devenir joueur pro ? Conférence en ligne offerte.